SAINT-PAUL, INTÉRIEUR

Longueur Audioguide: 2.30
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Si vous voulez plonger au cœur de l’histoire anglaise, la meilleure façon de le faire est d’aller tranquillement à l’intérieur de la cathédrale Saint-Paul. Commencez par le monument à la mémoire du duc de Wellington que vous trouverez dans l’espace sous l’arcade qui sépare la nef centrale de celle du nord. Le héros de la bataille de Waterloo, dont vous pouvez voir la tombe dans la crypte de la cathédrale, est représenté dans une sculpture à cheval qui fut placée ici presque soixante ans après la réalisation de ce monument funéraire. Bien que le projet prévoyait depuis le début que Wellington serait représenté à cheval sur son pur-sang bien-aimé Copenhague, le fait d’introduire un cheval, fut-il en bronze, dans une église fut considéré inconvenant : d’où la raison de ce long retard dans l’exécution ! 

En continuant, vous trouverez un peu plus loin dans le bras transversal, le monument d’un autre personnage célèbre de l’histoire militaire britannique, l’amiral Nelson, mort héroïquement en 1805 lors de la bataille de Trafalgar. Vous remarquerez que des chaises sont disposées en cercle exactement au centre de l’église. Choisissez-en une, asseyez-vous confortablement et levez la tête : vous pourrez contempler tranquillement les peintures racontant les principaux épisodes de la vie de saint Paul représentés sur le majestueux intérieur de la coupole.

Dans la nef, en continuant vers le fond, ne manquez pas la très jolie sculpture en marbre représentant la Mère et l’Enfant, réalisée par l’artiste britannique Henry Moore en 1983 à la mémoire des martyrs anglicans morts pour leur foi. Après le maître-autel, allez aussi visiter l’American Memorial Chapel, le monument avec lequel le gouvernement britannique a voulu rendre hommage aux 28 000 soldats américains morts sur le sol anglais pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Enfin, vous trouverez dans la crypte les sépultures de certains personnages célèbres, dont beaucoup d’artistes. L’épitaphe la plus mémorable est sûrement celle gravée en latin sur la tombe de Christopher Wren, l’architecte de la cathédrale : « Ci-gît Christophorus Wren, qui vécut plus de quatre-vingt-dix ans. Si vous vous demandez où est ma tombe, regardez autour de vous ».

 

CURIOSITÉ : Parmi les événements qui eurent lieu à Saint Paul, il y a même eu un match de basket joué en 2012 entre les piliers qui soutiennent le dôme, à l’occasion de l’ouverture des Jeux paralympiques.

Ainsi se termine notre visite de la cathédrale Saint-Paul. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur