MUSÉE POUCHKINE, Tableaux D'el-Fayoum Salle 3

Longueur Audioguide: 2.34
français langue: français

L'une des expositions les plus intéressantes du Musée Pouchkine est la riche section consacrée à l'Égypte antique. La plupart des objets, y compris des momies, des vases et des statues, sont exposés depuis l'ouverture du musée en 1912 et proviennent de la collection de Vladimir Golenishchev. C'est l'une des meilleures collections privées d'art égyptien au monde, acquise par le Musée en 1909.

Le point culminant de l'exposition est le portrait de Fayoum : une série de 16 portraits funéraires, la plupart réalisés sur des planches de bois, qui recouvraient le visage de certaines momies. Le nom vient de la ville égyptienne de Médinet el-Fayoum d'où proviennent la plupart des œuvres. L'importance de ces représentations réside non seulement dans leur réalisme marqué, mais aussi dans le fait qu'elles comptent parmi les exemples les mieux conservés de la peinture ancienne.

Ces portraits d'une rare beauté ont été appliqués à des momies entre 100 et 300 après J.-C., alors que l'Égypte se trouvait déjà sous domination romaine. Comme vous pouvez le constater, ils sont presque photographiques et représentent surtout aux jeunes et aux enfants. Des études scientifiques ont montré que l'âge du défunt momifié correspond à celui du portrait correspondant, ce qui souligne la faible espérance de vie à cette époque. Cependant, les visages des sujets ne représentent pas le défunt de façon complète. Des analyses détaillées ont montré que, malgré la variabilité des coiffures et des barbes, il existe des « profils standards ». Un autre fait intéressant est que tous les sujets appartenaient à la classe dirigeante, ils étaient en fait militaires, dignitaires religieux, riches marchands, étant donné le coût élevé des honneurs funéraires si précieux.

Vous devez savoir qu’il est possible de dater les portraits directement à partir des coiffures. A l'époque romaine, en effet, les sculptures des représentants de la famille impériale ont fini par avoir une forte influence sur les modes du moment. Donc, selon la coiffure à la mode de l'époque, il était possible de dater l’œuvre.

Curiosité : beaucoup se demandent comment les anciens Egyptiens sont parvenus à construire les pyramides. Vous trouverez une réponse à cette question dans ce musée. Ici, vous pouvez voir le célèbre papyrus de Moscou, qui n'est rien de plus qu'un texte sophistiqué de mathématiques. Parmi les vingt-cinq problèmes mathématiques qui y ont été résolus, il y a précisément le calcul du volume d'un tronc de pyramide !

 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur