KUNSTKAMERA, Présentation

Longueur Audioguide: 2.41
français langue: français

Bonjour, je suis Jeff, votre guide personnel et avec MyWoWo nous vous souhaitons la bienvenue dans une des merveilles du monde, la Kunstkamera.

Le « Musée d'Ethnographie et d'Anthropologie Pierre-le-Grand de l'Académie des sciences de Russie », mieux connu sous le nom de Kunstkamera, fut le premier musée public ouvert en Russie.

Le bâtiment a été conçu par Georg Johann Mattarnovi dans un mélange de styles architecturaux typiques de l'Europe du Nord, si chers au tsar Pierre le Grand, au point d'être appelé Baroque Pétrine. Commencé en 1719, le complexe fut achevé en 1727.

Dans le musée, Pierre le Grand voulait exposer sa Kunstkamera, « la chambre des merveilles ». Le terme est allemand et signifie littéralement « salle d'art », mais dans les années 1700, ce terme était utilisé pour désigner les collections privées des nobles.

La collection du tsar était une collection d'objets vraiment curieux, conservés à l'origine dans le Palais d'Été. Tout a commencé avec l'achat d'une série de trouvailles troublantes telles que des fœtus déformés et des animaux avec des déformations anatomiques, que Pierre avait vu pour la première fois en 1697, pendant un séjour aux Pays-Bas.

De nombreuses pièces ont été achetées par le tsar à Amsterdam au pharmacien Albertus Seba et à l'anatomiste Frederik Ruysch et ont servi de base à l'Académie des sciences. Il a également acheté d’autres pièces à Jacob de Wilde, un collectionneur de pierres précieuses et d'instruments scientifiques. En 1716, Pierre enrichit sa collection de 1 195 minéraux grâce au Dr Gotvald de Gdansk et à d'autres docteurs de Russie.

Imaginez que le musée possède actuellement une collection d'environ deux millions de pièces, provenant du monde entier, parmi les plus intéressantes et les plus riches du monde, dont font également partie les collections originales de Pierre le Grand.

 

 

Quittons-nous sur une curiosité : Le tsar aurait acheté cette étrange collection parce qu'il voulait encourager la communauté médicale à étudier les difformités et décourager les préjugés à l'encontre des personnes qui, à l'époque, étaient appelées monstres. Il a également publié un décret ordonnant l'envoi de fœtus malformés de tout le pays à la collection impériale et les a ensuite exposés dans la Kunstkamera comme exemples d'accidents de la nature. Il a même promis de la vodka gratuite aux visiteurs du musée pour les encourager à s'initier aux curiosités naturelles comme les moutons à deux têtes et les jumeaux siamois.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur