Longueur Audioguide: 2.23
français langue: français

L'espace vert qui entoure Peterhof est divisé en trois parcs : le Parc Inférieur, le Jardin Supérieur et le Parc d’Alexandrie, situé près du Cottage du tsar Nicolas Ier.

Le Parc Inférieur est un grand jardin à la française d'une superficie d'environ 11 kilomètres carrés, créé par l'architecte Le Blond. 

C'est certainement l'une des principales attractions du palais, avec ses bâtiments historiques , ses cours d'eau, ses quatre cascades et ses quelques 150 fontaines. L'une des plus célèbres est la Fontaine du Soleil, où des centaines de jets d'eau semblent imiter les rayons du soleil. Chacune d'elles est un spectacle en soi et mérite d'être vu en action.

 

Parmi les cascades, de l'autre côté du parc, je vous conseille celle de la Montagne dorée et celle de la Montagne des Échiquiers.

Les « colonnades de Voronichine » près de la fontaine du Favori, reconnaissables à la statue d'un chien poursuivant quatre canards, constituent un autre point important de l'architecture.

Le Jardin Supérieur, beaucoup plus petit et formé de parterres de fleurs disposés autour de grandes piscines, est situé sur la terrasse en face de la façade principale du Grand Palais. À l'origine, il accueillait les visiteurs arrivés à l'entrée de la résidence impériale. Réalisé d'après les esquisses de Pierre Ier, il n'a pas subi de grandes variations au fil du temps. Sa principale attraction est la Fontaine de Neptune où une statue de bronze, représentant le dieu de la mer, couronne sur la tête et trident à la main, entouré de chevaliers sur des hippocampes et de tritons sur le dos de dragons ailés et de dauphins. La sculpture baroque a été réalisée en Allemagne vers 1650.

Enfin, je vous recommande de ne pas manquer le Parc d'Alexandrie, le plus romantique et le moins fréquenté des trois jardins. De style anglais, il est plus sauvage, naturel et très arboré. La chapelle gothique datant de 1834 vaut la peine de s'y arrêter.

 

 

 

Curiosité : dans le Parc Inférieur, Pierre le Grand a voulu construire des « fontaines-surprises », dont les jeux d'eau finissaient souvent par baigner les invités peu méfiants. Par exemple, près du palais Monplaisir, il y avait deux petits canapés de pierre à l'arrière desquels des jets d’eau pouvaient éclabousser les malheureux qui s’y étaient assis.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur