CHÂTEAU, Place Hradcany

Longueur Audioguide: 2.51
français langue: français

Légèrement en pente, la place de Hradčany, l'une des portes d'accès au château les plus communes, est entièrement entourée d'édifices monumentaux. Les rues se faufilent entre les palais et mènent, à certains endroits, à une vue panoramique sur les toits de Mala Strana, le quartier au sud de la ville, qui signifie « petit côté ».

À l'opposé du château, on observe le palais de style baroque du grand-duc de Toscane, avec ses deux petites tours jumelles face aux entrées.

Surplombant la pente raide en direction de Mala Strana, on trouve le Palais Schwarzenberg datant du 16ème siècle, avec sa façade à sgraffites de style Renaissance, semblable à des pierres taillées.

Dans ses grandes salles à fresques et plafonds en bois sculpté se trouve la section d'art baroque de la Galerie nationale. Au deuxième étage, vous découvrirez une collection bien fournie d'œuvres maniéristes, et les deux autres étages offrent de célèbres exemplaires du baroque tchèque, aussi bien des peintures que des sculptures. Placez-vous face aux fenêtres pour profiter d'une vue exceptionnelle sur le parc de Petřín.

 

Juste avant d'entrer au château, à gauche, le palais archiépiscopal domine la place avec sa superbe façade du 18ème siècle. La statue de Tomáš Masaryk, située devant le château, est un symbole fort. Premier président de la Tchécoslovaquie en 1918, il eut un rôle majeur dans l'indépendance nationale, conquise avec la chute de l'Empire d'Autriche, après la première guerre mondiale.

À côté du palais archiépiscopal, un passage mène à l'élégant Palais Sternberg, siège principal de la Galerie Nationale, dont le patrimoine artistique se partage efficacement dans différents monuments.

L'intérieur du palais est somptueux, avec de nombreux meubles d'époque entièrement restaurés. Y sont exposés des tableaux européens datant du 15ème au 18ème siècle, avec des œuvres d'artistes italiens, allemands, flamands, hollandais, français et espagnols, comme Le Greco, Rubens et Goya. Une collection de qualité, très variée, comprenant même le chef-d'œuvre La Vierge de la fête du rosaire d'Albrecht Dürer.

 

Curiosité :Au centre de la place se trouve l'un des exemplaires les plus voyants et étranges de l'ameublement urbain du 19ème à Prague : un lampadaire à gaz en fonte datant de 1867, soutenu par des statues de femmes, mariage singulier du néoclassicisme et du néobaroque.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur