CHÂTEAU, SAINT GEORGES ET PALAIS LOBKOWICZ

Longueur Audioguide: 2.45
français langue: français

Juste derrière la cathédrale s'ouvre à vous la place Saint-Georges. Les édifices qui l'entourent sont les résidences des chanoines. Sur la droite, vous remarquerez un palais ancien, transformé à la fin du 18ème en institut pour jeunes filles célibataires, sur ordre de l'impératrice Marie-Thérèse.

 

La place tient son nom de la très ancienne église Saint-Georges, qui se distingue par sa façade baroque et ses clochers jumeaux qui font partie intégrante de l'esthétique du château. Les nombreuses reconstructions ont modifié à plusieurs reprises l'aspect de l'église, dont les restaurations de l'intérieur ont dévoilé la structure romane du 12ème siècle.

On trouve aussi, à l'intérieur, des fresques de l'époque médiévale, peintes sur le plafond situé au-dessus du maître-autel. Vous pourrez aussi admirer le bel escalier qui descend à la crypte et la chapelle de saint Jean Nepomucène.

 

Le vaste couvent Saint-Georges, qui se trouve à gauche de l'église, abrite une grande section de la Galerie Nationale consacrée au 19ème siècle, avec des tableaux, des meubles, des objets y compris de décoration ainsi que des vêtements.

 

En suivant la rue qui se déploie le long du côté droit de l'église, vous arriverez au Palais Lobkowicz, la plus importante résidence privée située dans l'enceinte du château. Son intérieur, parfaitement restauré et soigneusement réaménagé par les propriétaires, accueille aujourd'hui l'un des musées les plus appréciés des touristes, où est exposée la précieuse collection de la famille Lobkowicz. Vous y admirerez des objets de porcelaine et de céramique raffinés, ainsi que des tableaux de maîtres italiens, allemands et espagnols, tels que Vélasquez, Cranach et Canaletto, et un tableau à ne pas manquer, La Moisson de Pieter Brueghel l'Ancien, un véritable chef-d’œuvre.

Le musée se vante aussi d'une grande section consacrée à la musique, où sont exposés des instruments d'époque et des partitions comprenant même certains originaux de Mozart ou deux des célèbres symphonies de Beethoven, la n°4 et la n°5.

 

Curiosité : La famille Lobkowicz est d'origine juive et s'est vue à deux reprises exproprier le palais, une première fois par les Nazis, et une deuxième fois par les communistes. C'est seulement en 2012, au terme d'un procès ayant duré douze ans que, grâce aux lois du président Václav Havel, les Lobkowicz sont redevenus propriétaires du palais où, en 2007, a ouvert le musée.

 

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur