MALA STRANA, ÉGLISE SAINT NICOLAS

Longueur Audioguide: 2.25
français langue: français

Bonjour, je suis Thomas, votre guide personnel et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde : Mala Strana, le « petit côté » de Prague, situé sur la rive gauche de la rivière Vltava.

 

Mala Strana commence après le Pont Charles et longe les pentes raides de la colline située entre la Vltava et le château. Le quartier semble s’être arrêté au 18ème siècle, avec ses bâtiments baroques et ses détails raffinés, ainsi que ses anciennes boutiques et ses antiquaires, qui participent au charme de l’ensemble.

Les jardins, les palais et les églises se succèdent, avec leur multitude d’escaliers, de balcons, de dômes et de flèches, mis en valeur par la perspective qu’offrent les rues en pente raide, sans compter ses statues, colonnes, portails et tabernacoli.

On remarque non sans surprise que la zone la plus « pragoise » de la ville est aussi la plus cosmopolite, internationale aussi bien dans l’architecture que dans son paysage urbain. Les palais historiques logent aussi de nombreuses ambassades et représentations diplomatiques.

 

Les pentes et la forte densité de l’architecture donnent la sensation que tout est étroit à Mala Strana. Seule exception notable : l’église de Saint-Nicolas, spectaculaire, qui brille au milieu des porches qui entourent la place principale du quartier. Conçue en 1703 par les architectes Cristoph et Kilian Dientzenhofer, père et fils, l’immense église de style baroque radical a été achevée après plus d'un demi-siècle de travaux et d’ornements, jusqu’à la mise en place du grand dôme monumental et du clocher, tous deux présentant un toit en cuivre.

 

Tranquille et lumineuse, l’église de Saint-Nicolas interprète l’édifice sacré comme lieu de fête accueillant. À l’intérieur, de grandes fresques en trompe-l'œil, la lumière qui pénètre par les fenêtres, les stucs et le mobilier composent un ensemble joyeux qui semble en mouvement continu.

 

Curiosité : Le clocher de Saint-Nicolas, caractérisé par une grande horloge, malgré sa beauté incontestée et la superbe vue dont on peut profiter depuis son balcon, n’a pas bonne réputation chez les pragois. Du fait de sa position dominante, sous le régime communiste, il logeait en effet un poste d'observation que l'on peut aujourd’hui visiter et d’où la police contrôlait l’activité des habitants et des ambassades étrangères alentour.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur