QUARTIER JUIF , CIMETIÈRE

Longueur Audioguide: 2.54
français langue: français

Le cimetière du quartier de Josefov est l’une des nécropoles juives les plus anciennes d’Europe, bien qu’il ne soit pas le premier de la ville.

 

Il a servi au ghetto pendant plus de trois siècles : la première pierre remonte en effet à 1439 et se trouve sur la tombe du poète et rabbin Abigador Karol, tandis que la dernière remonte à 1787, quand l’empereur Joseph II décréta l’interdiction d’enterrer les morts au sein de la ville, pour des raisons d’hygiène.

À l’intérieur du cimetière, vous remarquerez un jardin d’arbres fins et élancés, plein de poésie, peuplé de 12 000 pierres accolées les unes aux autres. Ne pouvant pas s’étendre dans le ghetto par manque de place, les tombes ont en effet souvent été superposées, créant même une surélévation progressive du terrain. On estime que les personnes enterrées ici sont au moins 200 000.

 

Vous pouvez facilement distinguer les deux types de tombes juives. Les plus anciennes se limitent à une pierre rectangulaire ornée d’une étoile de David et des informations du défunt, tandis que les plus récentes et caractéristiques remontent à l’époque baroque et prennent la forme d'une petite maison qui ne contient en réalité pas de corps, car il est enterré.

 

En plus des personnes ordinaires, de nombreuses célébrités juives y sont enterrées. La tombe qui attire le plus de touristes est celle du rabbin Juda Lœw ben Bezalel, fameux érudit de la Cabbale juive et conseiller ésotérique de Rodolphe II. Entre histoire et légende, le rabbin est considéré comme le créateur du Golem, l’inquiétant être animé créé en mélangeant du sable de la Vltava et en invoquant des formules secrètes : l’ancêtre du robot.

Le long du côté extérieur du cimetière se trouve la « maison des cérémonies », érigée dans le style médiéval au début du 20ème siècle. À l’intérieur, vous trouvez une exposition consacrée aux cultes funèbres et à la médecine dans le ghetto.

 

Curiosité : On dit que le corps du Golem se trouve dans les combles de la synagogue Vieille-Nouvelle. La légende est apparue lors de l’invasion nazie, lorsqu’un agent secret mourut mystérieusement en cherchant à y pénétrer, et que les Nazis ne détruisirent pas la synagogue et ne bombardèrent pas Prague. Des analyses scientifiques approfondies, en 2014, n’ont pourtant révélé aucune trace du Golem...!

 

Ainsi se termine notre visite du quartier juif de Josefov à Prague. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur