QUARTIER JUIF , Synagogues

Longueur Audioguide: 2.58
français langue: français

Bonjour, je suis Claudia, votre guide personnelle et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde : le quartier juif de Prague, Josefov.

 

Né comme ghetto, pendant près d'un demi-millénaire la communauté juive de Prague y était confinée dans une zone d’environ 90 000 mètres carrés. Il devient ensuite le quartier Josefov, en l’honneur de l’empereur Joseph II qui, au 18ème siècle, émancipa les juifs et leur permit de s'y installer librement. Ce fut le début d’une transformation urbaine, les familles les plus aisées s'étant déplacées vers d'autres parties de la ville, pour y construire leurs palais.

Enfin, l'ouverture de la rue de Paris au début du 20e siècle changea radicalement l'apparence du quartier. Si les vieilles maisons disparurent, six synagogues furent conservées, de même que la mairie juive et le cimetière historique, constituant ensemble le musée juif, témoignage de l'histoire de la communauté.

 

La synagogue Vieille-Nouvelle en est l’édifice le plus important, construite en 1200 dans le style gothique roman, mais reconstruite avec quelques ajouts à la suite un incendie survenu au siècle suivant. C’est le plus ancien lieu de culte juif encore en activité en Europe, et les origines de son nom ne sont pas très claires.

 

En entrant par un portail orné d'un relief de rameau de vigne, vous accéderez à l’intérieur simple mais non sans charme, encadré de deux colonnes centrales et de voûtes insolites à cinq nervures.

 

La synagogue espagnole a été inaugurée en 1998. C’est la plus grande de la ville, et elle se distingue des autres par son style arabo-andalou, rappelant l’Alhambra en Espagne. Tout comme la synagogue Maisel, elle expose des objets d’art et des manuscrits.

 

Dans la synagogue Klaus, vous pourrez admirer une exposition sur les juifs de Bohême, tandis que la synagogue Pinkas est dédiée à la Shoah, au cours de laquelle près de 80 000 juifs de Bohême et de Moravie ont perdu la vie. Les murs sont couverts des noms des déportés, et à l’étage supérieur se trouvent des dessins d’enfants prisonniers du camp de concentration de Theresienstadt.

 

Curiosité : Sur l'Hôtel de Ville, il y a une horloge offerte par Mordekhaï Maisel à la fin du 16ème siècle et reconstruite deux siècles plus tard. Si vous regardez bien, les aiguilles tournent à l’inverse du sens habituel... Exactement comme l’hébreu, qui se lit de droite à gauche.

 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur