CATHÉDRALE, Intérieur - Nef Et Chœur

Longueur Audioguide: 2.48
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

À peine entré dans la cathédrale, vous vous trouvez dans un vaste espace unitaire, d’où se dégagent un grand charme et une grande solennité. Cette large église est divisée en trois nefs de même hauteur, même si celle centrale est beaucoup plus large que les latérales. De robustes piliers à faisceaux soutiennent les voûtes d’ogive. Vous noterez l’extrême simplicité de l’intérieur par rapport aux décorations de la façade : la lumière est filtrée par les vitraux colorés du XVᵉ siècle.

Dans les nefs latérales, vous voyez de nombreuses chapelles, fermées par de magnifiques grilles et riches en œuvres d’art et en tombes monumentales : l’ensemble, vous permet d’admirer un bel échantillon de peintures et sculptures catalanes. Dans la première chapelle à droite, très large et du XVᵉ, se réunissaient à l’époque les ecclésiastiques. Vous pouvez voir sur l’autel le Sant Crist de Lepant, le crucifix en bois qui dominait la proue du vaisseau amiral espagnol pendant la bataille de Lépante en 1571. Si vous faites attention, vous remarquez que Jésus a une position particulièrement cambrée : selon la rumeur populaire, il s’est déplacé pour esquiver un boulet de canon ! Je vous signale aussi la tombe de l’évêque San Olegario, réalisée au début du XVᵉ par le sculpteur Pere Ça Anglada, à qui nous devons le meilleur de la décoration de la cathédrale.

En parcourant la nef centrale, arrêtez-vous pour regarder le splendide chœur en bois, dont la construction a commencé à la fin du XIVᵉ siècle et s’est poursuivie le siècle suivant avec la participation de sculpteurs catalans et allemands. La chaire est de la même époque. Les 61 sièges, disposés en deux rangées, sont décorés avec des scènes de la Passion et de la mort du Christ. Vous remarquerez sur les sièges les armoiries héraldiques de l’Ordre de la Toison d’Or. Les membres de cette confrérie sacrée se réunirent, en effet, précisément ici en 1519 en présence de Charles Quint, empereur nouvellement élu. La chaire de l’évêque, au centre, date du XIVᵉ siècle et est surmontée d’une tour avec une coupole qui illumine l’intérieur de l'église.

L’enceinte qui entoure le chœur est une œuvre élégante de la Renaissance d’inspiration italienne, réalisée par un disciple espagnol de Michel-Ange : vous pouvez admirer sur ses bas-reliefs des scènes de la vie de Sainte Eulalie.

 

CURIOSITÉ : Allez voir le joli baptistère du XVᵉ siècle en marbre blanc de Carrare situé près de l’entrée de l’église, sur la gauche. Selon la tradition, c’est ici que furent baptisés les premiers Indiens provenant des Amériques après la découverte de Christophe Colomb.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur