PARC GÜELL, Visite

Longueur Audioguide: 2.23
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Si vous vous demandez pourquoi le parc est construit sur une pente, sachez que c’est Gaudí lui-même qui ne le voulait pas plat. En effet, grâce à un travail sérieux de récolte et de canalisation de l’eau, il a réussi à transformer cette zone aride et inhospitalière en un paradis de végétation ! Certaines des présences les plus folles du parc, comme la sculpture de la salamandre heureuse, cachent des valves et des robinets.

Le nom du parc, réalisé avec des céramiques colorées, vous accueille dès la grille d’entrée. Vous pouvez voir à droite et à gauche les deux seuls bâtiments qui ont été construits : la maison témoin et la maison du gardien avec son drôle de toit en pinacle.

Et maintenant, commencez à grimper le long escalier qui vous emmène en haut de la colline, où vous trouverez la fontaine avec la salamandre qui est le symbole du parc : un sympathique petit dragon souriant, recouvert de fragments de céramiques colorées.

Dans ce parc, la couleur est partout : Gaudí a recouvert les architectures de vives majoliques, donnant à l’ensemble un aspect de conte de fées. Très en avance sur son temps, l’architecte travaille avec des matériaux recyclés : il récupère dans les décharges les déchets d’une usine de céramique industrielle et les transforme en mosaïques bizarres qui deviennent le signe distinctif de son art.

Le bâtiment que vous voyez en haut de l’escalier, avec des petits dômes pour plafond, est appelé « le temple des cent colonnes » bien qu’il n’y en ait que 86. Comme vous le voyez, c’est un mélange entre l’architecture grecque et la décoration Art Nouveau, avec des plafonds d’où pendent des stalactites en béton qui ressemblent à des rochers, pour vous rappeler la passion de Gaudí pour la nature. Ici et là, au lieu d’une colonne, pointe une rosace en céramique.

Mais à travers les passages inclinés et couverts, creusés sur les flancs de la pente et soutenus par des colonnes en spirale, vous pouvez monter encore plus haut ! Vous arrivez ainsi à la grande terrasse couronnée par une balustrade-banc, une vague continue qui vous enveloppe et vous accueille, d’où vous pouvez profiter d’une vue célèbre sur Barcelone et les flèches de la Sagrada Familia.

Dans la petite maison à l’entrée vous trouvez la Maison-Musée Gaudí où, en plus des projets et des peintures, vous pouvez admirer le mobilier d’origine de sa chambre et de son cabinet.

 

CURIOSITÉ : Gaudí était surnommé l’Architecte de Dieu, parce qu’il désirait surtout construire des œuvres qui mettraient en communication les hommes avec Dieu.

Ainsi se termine notre visite du parc Güell. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une nouvelle merveille du monde !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur