CAPITOLE ET CAPITOL HILL, CAPITOLE EXTÉRIEUR

Longueur Audioguide: 2.19
français langue: français

Le Capitole est un exemple raffiné du style néoclassique du 19ème siècle, dans lequel s'unissent l'esthétique et la fonctionnalité. Son apparence, inspirée de l'architecture grecque et romaine, évoque les principes qui ont guidé les pères fondateurs américains lorsqu'ils ont instauré la République.

 

Le bâtiment actuel, qui englobe complètement le bâtiment original de 1800 et rappelle la basilique Saint-Pierre du Vatican et la cathédrale Saint-Paul de Londres, est caractérisé par son énorme dôme central revêtu de marbre blanc, qui surmonte une rotonde, liant ainsi les deux ailes latérales qui logent les deux branches du Congrès.

 

Thomas Walter, l'architecte qui a réalisé les plans du dôme, prit comme modèle celui du Panthéon de Paris : le dôme du Capitole est donc, lui aussi, double, c'est-à-dire que sa structure comprend deux dômes superposés. Depuis 1863, il est surmonté d'une statue de la Liberté en bronze.

 

L'aile nord de l'édifice, d'une longueur de 106 mètres, est occupée par le Sénat, tandis que l'aile sud loge la Chambre des représentants. Au total, le Capitole occupe une superficie de 54 000 mètres carrés et son intérieur dépasse les 220 000 mètres carrés.

L'édifice accueille environ 540 chambres, 658 fenêtres dont 108 rien que dans la coupole, 850 couloirs qui s'étendent sur des dizaines de kilomètres et, depuis le siècle dernier, il est relié par de nombreux tunnels à neufs bâtiments qui l'entourent : six réservés aux bureaux des personnalités politiques et trois occupés par la bibliothèque du Congrès.

Il est également doté d'une ligne de métro qui le lie aux différents bâtiments du gouvernement de la capitale.

 

Pour entrer au Capitole, il faut descendre au Capitol Visitor Center, qui se trouve au sous-sol, à l'est de l'édifice, et réserver une visite guidée. Vous pourrez également visiter son grand jardin, qui contient également le jardin botanique des États-Unis.

 

Curiosité : entre 1958 et 1962, une copie en marbre de toute la façade fut réalisée dix mètres devant l'originale. L'espace entre les deux façades fut comblé par des bureaux, de sorte que l'ancienne façade devint un mur interne. Durant ces travaux, les colonnes corinthiennes furent déplacées dans une vaste prairie du jardin botanique, et disposées par l'architecte Russell Page de manière scénographique, en rappel aux ruines de la ville de Persépolis.

 

 

 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur