HIRSHHORN MUSEUM, INTÉRIEUR

Longueur Audioguide: 2.43
français langue: français

Dans ses dix-huit mille mètres carrés d'exposition, le Hirshhorn Museum loge des œuvres à l'avant-garde d'artistes contemporains. En plus de la précieuse collection de sculptures de Henri Matisse, je vous conseille la salle dédiée à Pablo Picasso, comprenant de nombreux dessins et linogravures, et où vous pourrez admirer son interprétation cubiste du célèbre Déjeuner sur l'Herbe de Manet.

 

Ne manquez pas non plus la collection d'œuvres de Francis Bacon, le plus grand peintre britannique du siècle dernier, dans laquelle vous trouverez l'une des 43 études du portrait du Pape Innocent, sa série la plus célèbre.

 

Vous trouverez aussi deux tableaux de Lucian Freud, le célèbre portraitiste britannique de nus flasques et peu attirants, symboles de la décadence et de la fragilité de l'être humain.

Vous n'aurez aucun mal à reconnaitre ses deux immenses toiles. Le tableau appelé Nude with leg up (Nu à la jambe levée) représente un homme chauve, en surpoids, complètement nu sur le sol, les jambes écartées dont une posée sur un lit. L'œuvre intitulée Night Portrait (Portrait nocturne) représente une femme nue au teint pâle, d'âge moyen, allongée sur un drap blanc.

 

Je vous conseille en particulier la salle consacrée à Edward Hopper, le peintre américain qui a su peindre avec brio le quotidien et la solitude de l'individu dans la société moderne. Il vous sera possible d'admirer sa maîtrise raffinée de la couleur et de la lumière dans toutes ses toiles, en particulier dans Hotel by a Railroad (Hôtel près d'une voie ferrée), où un homme debout fait face à la fenêtre, comme souvent dans les œuvres de Hopper, et regarde le vide, désintéressé par sa compagne qui lit sur le fauteuil. À noter également, l'œuvre Eleven A.M. (11h du matin) qui, bien qu'elle soit l'une des premières de l'artiste, présente déjà de nombreux traits dominants de sa peinture : le sujet, ici une femme, devant une fenêtre et baignée par la lumière ; la solitude ; l'espace dépouillé.

 

Curiosité : le sens de la couleur de Edward Hopper était tellement pointu que de nombreux réalisateurs ont cherché à l'imiter. Alfred Hitchcock s'est en effet inspiré de sa Maison au bord de la voie ferrée pour Psychose, tandis que Ridley Scott a déclaré que la photographie et la lumière de Blade Runner sont un rappel aux tableaux du peintre.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur