LES MERVEILLES DE LA TABLE, Introduction

Longueur Audioguide: 2.17
français langue: français

Bonjour, je suis Jeff, votre guide personnel et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte des saveurs et de la gastronomie de Washington, ville assez récente où vous pourrez savourer aussi bien des plats internationaux que des plats locaux.

 

La cuisine américaine est vaste : elle comprend des recettes d'origine européenne, africaine, asiatique et amérindienne et varie énormément d'un État à l'autre. À Washington, vous pourrez goûter à la cuisine du Sud-Est, qui est la plus ancienne. De nombreuses recettes sont issues de la culture amérindienne et sont vieilles de 400 ans.

 

La cuisine amérindienne comprend principalement des plats à base de farine de maïs, typique des tribus, que l'on utilise pour préparer une sorte de pain et pour la polenta, et le Grits, une soupe que les chefs amérindiens dégustaient lors des célébrations. C'est aux Indiens d'Amérique que l'on doit la tradition yankee par excellence : le barbecue, une méthode de cuisson lente sur des braises, qui donne une saveur fumée à la viande. Son nom dériverait du mot amérindien baribicu, qui signifie littéralement « trou de feu ».

 

La communauté noire a elle aussi beaucoup contribué à la cuisine américaine : l'alimentation quotidienne, dans le Sud, est également appelée soul food, par analogie avec la soul, la musique noire par excellence.

Les Afro-américains, lorsqu'ils étaient encore esclaves, cuisinaient pour les riches et ont souvent continué même après l'abolition de l'esclavage. Ils ont ainsi conservé et revisité les plats américains ou introduit les leurs. La recette de l'un des plats américains les plus répandus, le poulet frit, que l'on passe d'abord dans la chapelure et dans les épices, a été importée par les Noirs d'Afrique occidentale.

 

La cuisine du Sud-Est des États-Unis offre de nombreux plats de la cuisine pauvre noire, comme le pied de porc, les tripes, les haricots ou les joues de porc rôties, mais il s'agit plutôt d'un mélange de traditions gastronomiques.

La spécialité du Nouvel An le prouve : le jarret de porc y est servi avec le Hoppin John, un plat à base de riz et de cornilles, un haricot d'origine africaine, et d'oignons rôtis, accompagné de pain de maïs. Ici, les haricots et le porc sont des porte-bonheur !

 

Curiosité : c'est également grâce aux Amérindiens que les Européens ont appris à cuisiner les mythiques pommes de terre.

Bon appétit !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur