NATIONAL GALLERY, GINEVRA DE BENCI LÉONARD

Longueur Audioguide: 2.06
français langue: français

Ce tableau est le seul de Léonard de Vinci, le plus célèbre et reconnu des artistes de la Renaissance, que vous trouverez sur le continent américain.

C'est un portrait à l'huile sur bois, peint par Léonard à Florence, en 1474, à seulement 21 ans. Il a été réalisé avec la technique du glacis : de fines couches de couleur étalées l'une sur l'autre, que seule la peinture à l’huile permet, grâce à la transparence des couleurs.

Léonard avait appris cette technique des peintres flamands, dont il imite ici le style, surtout dans la luminosité des cheveux et la pâleur du visage.

 

Il représente Ginevra de' Benci, la fille de seize ans de l'un des meilleurs amis florentins de De Vinci. Le buisson de genévrier rappelle le nom de la jeune fille, car le nom italien de la plante se prononce d'une façon similaire à Ginevra.

Au dos du tableau se trouve une bannière, avec au centre une branche de genévrier, au côté de palmes et d'une branche de laurier. Les palmes représentent la pureté, tandis que le laurier représente la culture. Une devise est inscrite au bas : VIRTUTEM FORMA DECORAT, La beauté orne la vertu, dédiée à la jeune fille.

Elle était considérée comme l'une des filles les plus brillantes et cultivées de sa génération, et avait de nombreux prétendants, dont des poètes qui lui dédiaient des sonnets. L'œuvre a été commandée à Léonard par l'ambassadeur de Venise à Florence, Bernardo Bembo, dont la jeune fille avait refusé les avances et qui souhaitait un souvenir d'elle. Les palmes et le laurier font en effet partie de l'emblème de Bembo et des analyses à infrarouge ont permis de découvrir la devise de la maison Bembo sous celle dédiée à Ginevra.

 

L'œuvre ressemble beaucoup à la Joconde. Le sujet se trouve en effet à l'extérieur, chose rare pour une femme à l'époque, et la jeune fille est représentée les mains croisées, ce qui n'est pas visible car le panneau, trop abîmé par le temps, a été scié au niveau du bas du corps.

 

Curiosité : une chercheuse italienne a découvert cinquante anagrammes de Léonard de Vinci formés des lettres de la devise, au dos du tableau, qui racontent l'histoire de Ginevra de' Benci : une confirmation supplémentaire de l'identité du sujet.

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur