CAPPELLA COLLEONI, Histoire

Longueur Audioguide: 2.29
français langue: français

Bonjour, je suis Thomas, votre guide personnel et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde : la Cappella Colleoni.

Ce monument funéraire raconte l'histoire d'un homme exceptionnel : Bartolomeo Colleoni, l'un des plus célèbres condottieri, c'est-à-dire un chef d'armée de mercenaires au 15ème siècle.

Orgueilleux, audacieux et rongé par l'angoisse de la poursuite du succès, le bergamasque Colleoni changea plusieurs fois de drapeau, tantôt à la solde de Milan, tantôt payé par Venise, accumulant ainsi une grande richesse, pour tenter enfin de devenir seigneur de Milan.

 

En guise de sépulture, il ne put se contenter d'une tombe dans une église : il demanda à ce qu'elle donne sur la place, pour qu'elle soit visible de tous. La superbe chapelle fut alors construite en seulement cinq ans, à partir de 1472, et le projet fut confié à l'un des jeunes artistes les plus prometteurs de l'époque : Giovanni Antonio Amadeo, qui réalisa l'une des œuvres les plus importantes de son temps.

Pour saisir toute l'habileté de l'architecte, écoutez-bien quel effet il a été en mesure de créer. La chapelle était censée dépasser la toute proche Basilique Santa Maria Maggiore, dont les dimensions sont cependant largement supérieures. Amadeo dessina ainsi les décors spectaculaires et captivants de la façade, éclipsant de cette manière la basilique située derrière.

Tout cela pour bâtir la gloire du capitaine. Vous découvrirez les images qui le représentent avec les héros de l'Antiquité, comme Hercule, aux personnages de l'ancien Testament comme Moïse, ou le relient aux symboles des vertus chrétiennes. Même la rosace, cette grande fenêtre ronde, est une sorte de roue de la fortune bloquée pour toujours au moment où la gloire de Bartolomeo, représenté par le soldat, en haut, était à son comble. Comme si le temps lui-même s'était arrêté devant un tel personnage !

Les douze colonnes de la roue ressemblent à des canons, qui rappellent ceux que Colleoni maniait si habilement pendant les batailles, ce qui lui valait une renommée dépassant celle des empereurs représentés par les deux bustes au-dessus des deux fenêtres.

Curiosité : Le véritable nom de Colleoni était Colionus, qui signifie testicules. Bartolomeo en était si fier qu'il en inséra trois sur son blason.

Touchez le blason le plus brillant sur le portail d'entrée à la chapelle. On dit que cela porte bonheur !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur