CAPPELLA COLLEONI, Intérieur

Longueur Audioguide: 2.51
français langue: français

À l'intérieur de la chapelle, vous n'aurez aucun mal à identifier Bartolomeo Colleoni : il s'agit du chevalier en bois doré, avec ses vêtements de défilé, son couvre-chef et son sceptre. La statue équestre triomphe dans une position d'honneur au centre du monument funéraire composé de deux sarcophages superposés.

Ici aussi, la volonté de célébration dépasse le sentiment religieux : la lumière qui entre par la rosace éclaire la statue, tandis que l'autel de la chapelle est confiné dans un espace plus sombre, sur la droite. Le corps du condottiere fut déposé dans le sarcophage inférieur, et celui de sa femme Tisbe dans celui supérieur. Ils sont ornés de véritables chefs-d’œuvre du sculpteur Giovanni Antonio Amadeo.

Sur l'un des panneaux en relief retraçant l'histoire du Christ et plus précisément sa flagellation, vous reconnaitrez à nouveau Bartolomeo Colleoni, assis sur un heaume, brandissant une torche.

Sur le mur de gauche, vous trouverez une autre tombe, plus modeste mais tout en délicatesse. Les tentures en marbre dévoilent une jeune fille gracieuse, calme dans la rigidité du sommeil éternel. Il s'agit de Medea, fille de Colleoni, morte à 15 ans, représentée ici par Amadeo avec une grande sensibilité.

Les fresques que vous trouverez à la base de la coupole sont signées par le célèbre peintre vénitien Giambattista Tiepolo, l'un des plus grands artistes de son époque. Elles furent réalisées au 18ème siècle, à l'occasion d'une nouvelle période de rénovation de la chapelle. La structure de style Renaissance fut annulée par des couleurs légères et lumineuses de style rococo, qui donnèrent à l'espace une multitude de formes et de lumière. Ici, même les épisodes les plus dramatiques comme la Décollation de saint Jean-Baptiste ont une part comique : en témoigne le petit chien qui cherche à attirer l'attention de Salomé, distraite.

 

L'hommage au capitaine continue dans le tableau appelé Giosuè che ferma il Sole (Josué arrêtant le soleil) du bolonais Crespi, qui compare l'habileté militaire presque surnaturelle de Colleoni à celle du célèbre commandant biblique.

 

Curiosité : La dépouille de Colleoni n'a jamais été retrouvée dans la chapelle, malgré de nombreuses recherches. Ce n'est qu'en 1969 qu'on la retrouva. Devinez un peu à quel endroit ? Eh bien, là où elle devait se trouver ! C'est à dire dans le sarcophage inférieur, habilement cachée grâce à un double-fond.

Ainsi se termine notre visite de la Cappella Colleoni. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur