PALAIS DES CÉLESTINS, Introduction

Longueur Audioguide: 2.49
français langue: français

Bonjour, je suis Lucile, votre guide personnelle et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde : le Palais des Célestins.

Le palais des Célestins était autrefois le couvent des frères Célestins, une branche de l'ordre des Bénédictins. Aujourd'hui, c'est le siège de la Préfecture de Lecce.

L'édifice forme un unique complexe avec la basilique de Santa Croce, et fut construit à la même période, à partir de 1549, sur un projet du même architecte, Gabriele Riccardi, à qui l'on doit aussi le cloître.

La magnifique façade fut construite, quant à elle, entre 1659 et 1695, par deux architectes locaux : Giuseppe Zimbalo, auteur du premier étage, et Giuseppe Cino, auteur du second.

Observez la longue façade enrichie de deux petites loggias sur les côtés : elle est divisée en deux étages par la corniche horizontale et, à la verticale, par onze éléments entre lesquels s'ouvrent les grandes fenêtres et la porte d'entrée centrale, richement ornée de putti et de fruits. Vous aurez l'impression que l'abondance de la façade de la basilique Santa Croce voisine est ici reprise dans une version plus ordonnée. La façade est en effet ponctuée de demi-colonnes alternées de 21 fenêtres. Portez votre attention sur les corniches, où le génie des sculpteurs locaux s'est déchaîné dans les décors extravagants : les deux corniches extérieures supérieures possèdent des balcons et une frise ornée de boucliers.

Dans la cour intérieure, vous verrez que les décors semblent avoir complètement disparu. Observez bien et vous comprendrez pourquoi : à l'intérieur du portique, vous verrez la façade datant du 17e siècle, qui fut recouverte par une nouvelle façade dans un style beaucoup plus classique au cours du 19e siècle.

 

Curiosité : l'ordre des Célestins, auquel appartient ce couvent, a été fondé par Pietro de Morrone. Son histoire est très particulière. Fils d'une famille très modeste, il vivait en ermite dans les montagnes des Abruzzes, comme un saint. Alors qu'il était déjà très âgé, il fut élu pape sous le nom de Célestin V, par les cardinaux qui se disputaient pour savoir qui choisir. Après quelques mois, incapable de gouverner et en proie aux intrigues politiques, il décide de renoncer au pontificat et de se retirer dans son ermitage.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur