CHÂTEAU DES SFORZA, TOUR INTÉRIEUR

Longueur Audioguide: 3.29
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Vous êtes devant la Tour du Filarete, du nom de l’architecte toscan qui l’a conçue. A côté d’elle il y a une grande fontaine toujours bondée de touristes, surtout en été. Sur la tour, vous pouvez voir la statue du saint patron de la ville, Sant’Ambrogio, en tenue d’évêque.

Avec la bénédiction du saint, vous entrerez bientôt dans le château, où vous remarquerez de nombreux panneaux indicateurs et un bureau d’information. Le Château des Sforza est l’un des plus grands châteaux d’Europe. C’est devenu aujourd’hui un grand complexe artistique contenant des musées, des bibliothèques et d’autres instituts culturels, avec des espaces d’exposition dans plusieurs bâtiments, le tout réparti sur quatre niveaux différents : vous êtes prêt à entrer dans une véritable forteresse ancienne ? Alors mettez sur pause et allez à la Place d’Armes !

 

À l’intérieur des enceintes, vous découvrirez que le château est divisé en trois cours. La plus grande est la Place d’Armes, ainsi nommée parce que des soldats étaient à l’époque logés dans le château - vous pouvez voir sur un côté les restes de quelques palais de la Renaissance, tandis qu’à l’opposé, vous remarquerez un bâtiment long et bas où les malades de la peste étaient hospitalisés et qui, depuis 2015, abrite une merveilleuse sculpture de Michel-Ange, la Pietà Rondanini. Le long des murs, vous pouvez reconnaître le chemin de ronde et, au fond des douves intérieures, ces tas de boulets en pierre qui rappellent qu’il s’agissait d’une fortification faite pour résister aux assauts.

Vous voyez cette tour recouverte d’une très belle vigne vierge ? C’est la Tour de Bona de Savoie, du nom de la deuxième duchesse de la dynastie qui est restée veuve, à la fin du XVᵉ siècle, après la mort de son mari Galeazzo Maria Sforza, tué dans un complot : eh oui, il y avait plus d’intrigues dans l’Italie de la Renaissance que dans un épisode de « Game of Thrones » ...

Mettez maintenant sur pause et allez dans la cour de la Rocchetta !

 

La cour de la Rocchetta, sur la gauche, était la partie la plus protégée du château, et c’était ici que les ducs se réfugiaient en cas d’attaque. Si vous levez les yeux, vous verrez en face de la Tour Bona, la Tour de la Castellana où était conservé dans un endroit de très haute sécurité, le trésor du duché, un trésor digne du « Seigneur des Anneaux » ! Ne manquez pas les décorations de la Renaissance sur le plafond du portique, avec les devises des familles Sforza et Visconti.

Mettez maintenant sur pause et allez à la Cour Ducale !

 

Comme vous l’aurez remarqué, ici dans la Cour Ducale l’atmosphère est complètement différente de celle guerrière de la cour de la Rocchetta. On a l’impression d’être dans un palais de la Renaissance encastré dans les murs d’une forteresse. Sentez toute la douceur de cet espace orné de ce jardin avec le long bassin au centre ! C’est ici qu’est venu habiter, durant les vingt années de son règne, le grand condottiere Ludovico il Moro. Durant cette période, le Duché de Milan connut sa plus grande splendeur.

 

CURIOSITÉ : en face de vous se trouve le Portique de l’Éléphant, et si vous allez regarder la fresque qui le décore et que vous arrivez à distinguer les différentes silhouettes d’animaux un peu décolorées, vous découvrirez pourquoi il s’appelle ainsi.

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur