SAINT-JEAN-DE-LATRAN, ESCALIER SAINT

Longueur Audioguide: 3.02
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

De nombreux visiteurs entrent dans la basilique par le fond, en passant sous la loggia des bénédictions. Je vous suggère, quant à moi, de bien visiter d’abord la place, puis de l’abandonner pour entrer par la façade principale. Ignorez donc pour l'instant la façade sévère du Palais du Latran, qui comprend le cloître de l’église, et allez au monument voisin, où se trouve l’Escalier Saint, lui aussi construit à la fin du XVIᵉ, lorsque le pape Sixte V réorganisa l’ensemble du complexe architectural.

Vous verrez, à l’intérieur, plusieurs escaliers : celui central, avec des marches recouvertes de bois pour le protéger, vient même de Jérusalem. Selon la tradition, ses marches appartenaient à l’escalier du Préteur que Jésus aurait gravi pour être jugé par Ponce Pilate.

À l’entrée de la superbe chapelle appelée Sancta Sanctorum vous pouvez voir une inscription latine qui, traduite, signifie : « Il n’existe pas de lieu plus sacré dans tout Rome ». Et, en effet, cette chapelle, fondée il y a 1 500 ans et reconstruite dans la seconde moitié du XIIIᵉ, lorsque le Latran était encore le siège de la papauté, peut être considérée comme rien de moins que le modèle de la Chapelle Sixtine au Vatican. C’était ici que se déroulaient effectivement les cérémonies les plus solennelles des papes et que l’on conservait les reliques les plus vénérées.

Bien que récemment restaurée, elle conserve encore intacte la magnifique décoration du XIIIᵉ siècle et la structure architecturale carrée, d’une grande simplicité mais déjà sensible au nouvel art gothique, comme vous pouvez le constater par la présence de la voûte avec des arcs brisés.

De la salle principale, passez à une pièce plus petite, sur l’autel de laquelle vous ressentirez un frisson de surnaturel en contemplant une image intitulée Christ Sauveur qui, dit-on, n’a pas été « peinte par une main humaine ». Admirez aussi la précieuse mosaïque sur fond or sur l’espace de l’autel, mais surtout le très important cycle de fresques qui recouvre le haut des murs : c’est l'exemple le mieux conservé de la peinture du XIIIᵉ siècle à Rome. Les fresques représentent des épisodes de la vie des saints Pierre et Paul, patrons de la ville : dans une scène, vous pouvez les voir avec le pape Nicolas III qui tient dans sa main un modèle réduit de la chapelle qui leur est dédiée.

Observez bien aussi le pavement en marbre, avec ses grands disques de porphyre au centre, tandis que les bandes rectangulaires sur les côtés indiquent peut-être les parcours des processions.

 

CURIOSITÉ : Les marches de l’Escalier Saint ne peuvent pas être touchées par des pieds humains. Les fidèles ne peuvent les gravir qu’à genoux, en signe de pénitence, et cela se fait surtout le Vendredi saint, comme le rappelle également une scène célèbre du film La grande bellezza de Paolo Sorrentino.

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur