SAINT-PIERRE, COUPOLE

Longueur Audioguide: 2.45
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Les Romains appellent familièrement la coupole de Saint-Pierre le « cupolone », un élément qui caractérise incontestablement la ville, plus encore que le Colisée.

Sa hauteur extérieure atteint 137 mètres, et il figure dans les vues de Rome comme un point de référence essentiel. Plutôt que de l’admirer depuis la place, je vous conseille de le regarder depuis les Jardins du Vatican situés derrière la basilique : à partir de là, vous pouvez distinguer  clairement sa masse sculpturale puissante qui monte jusqu’à la lanterne en forme de petit temple sur le sommet, qui libère dans son élan toute l’énergie du bâtiment.

Pour définir l’immense coupole, Michel-Ange se basa sur la mémoire de ses prédécesseurs : il utilisa les structures fondées par Bramante, avec quatre énormes piliers de forme complexe, et reprit la technique de double coque inventée par Filippo Brunelleschi pour la coupole de la cathédrale de Florence.

Comme à Florence, ici aussi, dans l’espace intermédiaire entre les deux coques placées l’une au-dessus de l’autre se trouve un escalier, que vous pouvez monter pour profiter de deux points de vue extraordinaires : de la galerie à la base du dôme, vous voyez l’intérieur de la basilique en face de vous ; en haut, vous avez une vue sur tout Rome.

En montant sur la coupole, vous avez l’occasion d’admirer la conception grandiose de Michel-Ange à l’intérieur également, et de voir de près ses splendides mosaïques. Comme je l’ai déjà dit et comme vous pouvez le voir par vous-même, la base de la coupole est entourée par des fenêtres en alternance avec des paires de colonnes. Les mosaïques rondes que vous voyez tout autour de vous ont un diamètre de près de huit mètres et représentent les Évangélistes,tandis que les mosaïques de la coque représentent des papes, des docteurs de l’Église, des saints, des apôtres et des anges, jusqu’à la fresque intitulée Père éternel bénissant en face de la lanterne.

 Michel-Ange, qui appliqua à l’architecture une vision presque sculpturale, conçut la coupole de la basilique comme une puissante masse compacte. Les nervures fortement en saillie qui la délimitent semblent retenir l’énergie de son volume gonflé.

 

CURIOSITÉ : la balle de bronze qui se trouve au sommet de la coupole, sous la croix, est toute recouverte d’or. Elle semble petite, mais elle peut contenir vingt personnes ! Jusqu’aux années 1950, il était possible d’arriver jusqu’à la balle après avoir fait une ascension mémorable, mais malheureusement, c’est interdit aujourd’hui. Imaginez que c’est là qu’en 1845 le pape Grégoire XVI offrit des rafraîchissements au tsar de toutes les Russies Nicolas 1er ! Et pensez aux malheureux serveurs qui devaient monter et descendre en portant des plateaux et des verres !

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur