SAINT-PIERRE, Place

Longueur Audioguide: 2.47
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Approchez-vous maintenant de la basilique en traversant l’espace immense mais agréable de la place commandée par le pape Alexandre VII et conçue par Gian Lorenzo Bernini, dit Le Bernin.

Sachez que jusqu’à la moitié du XVIIe, cette aire n’était qu’une vaste esplanade en terre battue au milieu de laquelle se dressait l’obélisque égyptien solitaire. Divers projets d’une place octogonale ou rectangulaire avaient déjà été élaborés, mais aucun architecte ou urbaniste n’avait proposé une solution qui prendrait en compte les dizaines de milliers de personnes affluant sur la place à l’occasion de célébrations solennelles.

En 1656, le pape Alexandre VII confie l’entreprise au plus grand architecte de l’époque, Gian Lorenzo Bernini, âgé de près de soixante ans. Le sculpteur et architecte se trouva principalement face à la nécessité de structurer la place afin de l’harmoniser avec la façade de la basilique, qui fut conçue dans une forme relativement basse et large pour laisser émerger la magnifique coupole de Michel-Ange. En second lieu, la nouvelle place devait relier la basilique au palais du pape pour lui permettre de donner la bénédiction aux pèlerins.

Le Bernin conçoit un vaste espace ovale entouré d’un demi-cercle de colonnades qui sont reliées à la basilique au moyen deux côtés droits qui forment le parvis. Regardez cette colonnade colossale, et voyez comment elle s’ouvre jusqu’à embrasser virtuellement toute la ville, voire toute la communauté des fidèles, tout en assumant la fonction pratique de protéger des intempérie la foule qui se rassemble devant la basilique.

L’ovale de la place se développe autour des deux fontaines baroques qui jaillissent sur les côtés de l’obélisque central. Les colonnes doriques, solennelles et massives, surmontées d’une bande continue, symbolisent la puissance de l’Église. Toutes les 140 statues que vous voyez au-dessus des colonnades représentent des saints.

Imaginez que le projet comprenait également une troisième aile, qui ne fut jamais construite, qui ne laissait ouverts que les côtés pour rendre l’accès à la place encore plus spectaculaire ; aussi, l’ouverture de la Via della Conciliazione au XXe siècle a compromis la conception du Bernin, qui imaginait la place comme un lieu sacré, séparé de la ville.

 

CURIOSITÉ : l’obélisque de la place Saint-Pierre fut érigé sur ordre du pape Sixte V. La tâche laborieuse semblait vouée à l’échec mais, heureusement, un commandant de navires ligures suggéra de mouiller les cordes de traction pour pouvoir poser verticalement le monolithe. Le pape le remercia en conférant à la Ligurie les droits exclusifs pour la fourniture de branches de palmiers et d’oliviers pour les fêtes de Pâques.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur