THERMES DE CARACALLA, Visite

Longueur Audioguide: 2.27
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Alors que vous promenez dans les ruines des thermes de Caracalla, gardez à l’esprit que les installations thermales de l’époque impériale comprenaient habituellement un corps central avec les piscines et, sur les deux côtés les plus courts, deux grandes salles semi-circulaires avec des gymnases. Cependant, la chose la plus inhabituelle de ces thermes sont leurs dimensions : elles occupaient un carré d’environ 330 mètres de côté et pouvaient contenir plus de 1 500 personnes !

Mais sachez que l’ensemble du complexe thermal comprenait également une zone occupée par des jardins entourés d’un mur d’enceinte, tandis que le véritable bâtiment des bains mesurait « seulement » 220 mètres par 114 mètres. Il comprenait une grande piscine à ciel ouvert, appelée natatio, l’immense salle central avec un bassin d’eau froide, appelé frigidarium, puis le tepidarium et le caldarium, c’est-à-dire les salles avec les bassins d’eau chauffée à des températures différentes. Les gymnases semi-circulaires comprenaient également des espaces de service, comme de luxueux vestiaires que vous devez imaginer recouverts de marbres de couleur sur les murs. Le vrai cœur des thermes était le pavillon central, dont la magnifique salle avec trois arches monumentales abritait les bassins du frigidarium. Il s’agissait presque d’une basilique où les Romains se réunissaient non seulement pour soigner leur corps, mais aussi pour bavarder et discuter des affaires et de l’actualité.

Regardez la robustesse des piliers du caldarium. Cette salle circulaire, d’un diamètre de près de 35 mètres, et couverte d’un dôme qui atteignait 40 mètres de hauteur, comprenait le bassin d’eau chauffée. Les fenêtres étaient exposées sud/sud-ouest, de sorte à avoir le soleil toute la journée.

Vous devez vous demander : et l’eau ? Les bassins de l’ensemble thermal étaient alimentés par une immense citerne creusée sous la colline, tandis que le chauffage était assuré par un système sophistiqué de canalisation d’air chaud sous les sols.

Si vous voulez vivre une expérience inoubliable, essayez de vous procurer des billets pour l’un des spectacles en plein air organisés chaque été dans ce site archéologique. Une saison d’opéras est aussi programmée. Je vous le conseille ... chaudement !

 

CURIOSITÉ : Pour réchauffer les thermes, 10 tonnes de bois de chauffage étaient brûlées chaque jour dans 50 fours. Et pensez que les bassins étaient vidés, nettoyés et remplis tous les jours !

Ainsi se termine notre visite des thermes de Caracalla à Rome. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur