MAISON NATALE DE SAINT FRANÇOIS, Présentation

Longueur Audioguide: 2.32
français langue: français

Bonjour, je suis Lucile, votre guide personnelle et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde, la Maison natale de saint François.

À l'extérieur de la maison de saint François, sur une charmante petite place, vous verrez une sculpture moderne en bronze, qui représente les parents de François.

Devant, s'élève la façade datant du 17e siècle de la Chiesa Nuova, la nouvelle église, mais fiez-vous à ce qui est écrit en latin au sommet du portail, que je vous traduis ici : « La maison des parents de François est devenue temple de Dieu, tandis que la prison où son père l'enferma est encore visible ».

Après tous ces monuments médiévaux que vous venez de voir, vous serez peut-être un peu désorientés : pas de rosaces, pas de lions pour protéger l'entrée, pas de pierres visibles non plus. À leur place, vous verrez une imposante façade, au rythme solennel et monumental, typique de l'architecture Renaissance. Entrez donc : vous découvrirez que l'église a été construite là où l'on dit traditionnellement que s'y trouvait la maison de Bernardone et Pica, les parents de François.

L'intérieur aussi est complètement différent des églises que vous avez vu jusqu'ici : celles-ci étaient étroites et se développaient en longueur, tandis que celle-là présente un plan en forme de croix, avec quatre bras égaux, et est couverte d'une grande coupole.

Au niveau du premier pilier, à gauche, vous verrez l'endroit où l'on dit que Bernardone enchaîna le jeune rebelle en espérant le détourner de sa vie de pénitence et de dévouement aux pauvres, pour qu'il reprenne le métier paternel de commerçant. À l'intérieur de cette espèce de prison, vous remarquerez une statue en bois du saint en train de prier.

Vous devez savoir que c'est la mère qui a brisé ses chaînes pour l'aider à s'enfuir : elle avait en effet compris que François n'était pas fou, mais seulement transporté par des valeurs plus authentiques que la richesse égoïste proposée par le père.

 

Curiosité : L'oratoire voisin, du nom de San Francesco Piccolino, est considéré comme le lieu où la mère du saint aurait accouché. À l'extérieur du portail, se trouve une autre inscription latine, qui signifie : « cet oratoire fut l'étable du bœuf et de l'âne où naquit saint François, miroir du monde ».

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur