GALERIE DES OFFICES, SALLE DE MICHEL-ANGE

Longueur Audioguide: 2.47
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

En entrant dans la salle consacrée à Michel-Ange et aux artistes florentins du XVIᵉ, vous remarquerez tout de suite une curieuse peinture circulaire de la Sainte Famille avec Saint-Jean, mieux connue sous le nom du Tondo Doni.

C’est le seul tableau sur un panneau entier et entièrement de la main de Michel-Ange. Arrêtez-vous devant, ce n’est pas seulement un « must », c’est aussi l’occasion pour vous de découvrir, encore une fois, l’extraordinaire originalité artistique du maître du David.

Michel-Ange venait à peine de rentrer à Florence après s’être couvert de gloire à Rome avec la sculpture de la Pietà du Vatican, lorsque l’œuvre lui fut commandée par le riche banquier Angelo Doni, peut-être à l’occasion de son mariage. Si le choix du format peut vous paraître étrange, sachez que dans la Florence du début du XVIᵉ, il existait une grande tradition de peinture sur un support circulaire.

Comme le démontrent les panneaux de Botticelli aux Offices, l’utilisation du tondo était très répandue, en particulier dans les résidences des familles les plus riches, qui célébraient la continuité de la lignée en commandant également des peintures de forme circulaire.

Le thème est la Sainte Famille : en plus de Marie, Joseph et l’Enfant Jésus, il y a aussi le petit saint Jean, cousin de Jésus. Michel-Ange interprète ce sujet religieux d’une manière particulière. Vous remarquerez en arrière-plan un groupe d’hommes nus, dont la critique y a souvent vu une allusion au monde païen et donc à l’humanité avant l’avènement du Christ. Il n’est certainement pas facile d’expliquer cette œuvre énigmatique !

En plus de la composition originale en spirale de la Sainte Famille, en net contraste avec la disposition horizontale des hommes nus, notez le choix innovant des couleurs émaillées et la puissance des personnages. Essayez d’imaginer de vous mettre dans la pose de la Vierge, et vous remarquerez à quel point c’est inconfortable. C’est la Vierge qui passe son Fils à Joseph ou le contraire ? Pourquoi Marie ne se tourne-t-elle pas vers Joseph pour faciliter le mouvement ? Ce sont des questions auxquelles nous ne savons pas répondre mais qui vous permettent d’apprécier encore plus les solutions audacieuses imaginées par l’artiste. Dans cette œuvre Michel-Ange exprime certainement un nouveau langage visuel qui s’éloigne des formes sereines et équilibrées du XVᵉ et jette les bases du Maniérisme à venir.

 

CURIOSITÉ : Dès qu’il eut achevé le tondo, Michel-Ange l’envoya à son client Doni, en demandant un prix de 70 ducats. Mais le banquier n’en paya que 40. L’artiste fit, alors, rapporter le panneau et n’accepta de le revendre qu’au double de son prix, 140 ducats !

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur