BRERA, LA DÉCOUVERTE DU CORPS DE S. MARC

Longueur Audioguide: 2.12
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Vous êtes maintenant dans l’un des quatre salons principaux de Brera, divisés par des séries de deux colonnes et dont la lumière rentre par des lanterneaux ronds. Ces salons sont appelés « Napoléoniens », car ils remontent à l’époque de la création du Musée : et Napoléon est encore présent en chair et en... plâtre, comme vous pouvez le constater avec la statue que lui a consacrée le grand sculpteur italien Antonio Canova.

Ces salons abritent les plus grands tableaux du musée, qui sont presque tous des sujets religieux, et dont l’un des plus curieux est La découverte du corps de Saint Marc. Cette grande toile carrée faisait partie d’un cycle de tableaux dans la seconde moitié du XVIᵉ siècle du grand peintre vénitien Jacopo Robusti, surnommé le Tintoret, car son père était un teinturier de tissus.

Ce tableau vous raconte un épisode qui est mi-histoire et mi-légende. Plusieurs Vénitiens s’étaient introduits la nuit dans une église d’Alexandrie, en Egypte, pour chercher les restes du saint, les voler et les emmener à Venise. À la lueur des torches, les chercheurs de reliques sortent les cadavres de leurs tombes lorsque, soudain, le fantôme de Saint Marc leur apparaît. Vous voyez le saint à gauche, tandis qu'il ordonne d’un geste impérieux d’interrompre les recherches. A ses pieds, en perspective, il y a un cadavre nu sur un tapis qui rappelle justement le « Christ mort » de Mantegna que vous venez de voir dans une autre salle.

Les personnages monumentaux, la perspective diagonale, la brillance des lumières dans la nuit mystérieuse font de cette œuvre, l’une des inventions les plus libres et les plus fascinantes de la peinture vénitienne de la haute Renaissance. Au premier plan à droite, il y a un groupe de personnages autour d’un homme possédé par le démon : ils donnent vraiment la chair de poule !

 

CURIOSITÉ : On raconte que pour faire sortir le corps de Saint Marc d’Alexandrie, les deux Vénitiens le cachèrent dans un panier en le recouvrant de légumes et de viande de porc. Ce fut une excellente idée, car lorsque les Égyptiens voulurent inspecter le panier, ils y renoncèrent pour ne pas toucher la viande de porc interdite par le Coran.

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur