POMPÉI, Histoire

Longueur Audioguide: 2.55
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Je vous raconte maintenant un peu l’histoire de Pompéi, qui a des origines aussi anciennes que Rome. La gens pompeia descendait, en effet, des Osci, l’un des premiers peuples italiques, qui fonda et donna son nom à ce premier regroupement urbain plus ou moins à l’époque où Rome est née. Le fait que la ville soit restée conservée ensevelie sous la lave depuis l’éruption du Vésuve en 79 apr. J.-C. jusqu’aux fouilles systématiques entreprises au XVIIIe siècle, nous a permis de comprendre comment une ville romaine était structurée, comment les maisons étaient construites, et d’innombrables autres détails.

Trois siècles après sa fondation, Pompéi était déjà une ville considérable, supérieure aux centres voisins de la région du Vésuve, y compris Neapolis, qui était alors plutôt modeste. Orgueilleux et indépendant centre de populations italiques, Pompéi passa sous administration romaine en 89 av. J.-C.. La ville fut agrandie et les palais, les axes routiers et l’équipement urbain furent restaurés. L’époque impériale ajouta les trottoirs, le forum fut transformé en zone piétonne, les bains publics et les thermes furent agrandis et un grand amphithéâtre fut construit. Au milieu du premier siècle de notre ère, la population s’élevait à environ 25 000 habitants. En 62, la ville fut frappée par un grave tremblement de terre, au point que 17 ans plus tard, lorsque se produisit l’éruption, plusieurs bâtiments étaient encore en cours de reconstruction. L’habitat, entouré de murs d’enceinte, s’étendait sur une superficie de 66 hectares, dont les trois cinquièmes ont été exhumés. Vous pourrez admirer les objets trouvés à Pompéi principalement au Musée archéologique national de Naples, mais beaucoup ont été exportés presque immédiatement : l’ambassadeur anglais William Hamilton envoya dans son pays deux navires entiers remplis de pièces.

Parmi les initiatives plus récentes, je vous signale la réouverture de l’Antiquarium, où vous n’oublierez pas facilement les « moulages », à savoir les moules en plâtre des Pompéiens tués par l’éruption et figés dans des poses dramatiques et émouvantes.

Enfin, même si les deux villes sont toujours citées ensemble, je vous rappelle que l’éruption a eu des effets très différents à Pompéi et à Herculanum. Les Pompéiens furent envahis par une pluie de fragments enflammés et par un nuage de gaz brûlant et n’eurent aucune possibilité de fuite, tandis qu’à Herculanum les habitants purent échapper à une coulée de lave et de boue assez lente.

 

CURIOSITÉ : Les rues de Pompéi étaient calculées de sorte à faire passer les chars. La distance entre une roue et l’autre a déterminé la largeur des rails lorsque fut construit le parcours du chemin de fer qui fait le tour du Vésuve !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur